Quand vient le moment de choisir les options du voilier…

Nous voilà de retour!… l’ordinateur était parti en vacances…euh… en réparation le clavier nous ayant lâché… puis nous étions en formations…

Quand il s’agit de discuter « options » dans le nautisme, on parle de tout ce qui est en supplément du package commercial de base, et qui dépend:

1- évidemment … du projet de navigation

2- forcément… du budget associé

3- Et finalement… de l’âge du Capitaine… alors il y a autant de discussions, que de possibilités, que de marins!

On trouvera évidemment toujours celui (celle… plus rare je pense….) qui a pris toutes les options « sports » en carbone, ultra légère, ultra résistante, ultra tout… dont le bateau ne partira jamais en grande croisière mais dont les badauds raffoleront sur les quais! Un skipper chanceux pourra probablement le déplacer de temps en temps?

Il faut donc SURTOUT discuter avec des gens dont le projet ressemble au vôtre. Dès lors, les comparaisons deviennent intéressantes. C’est pourquoi nous échangeons beaucoup lors des formations au Centre de Formations des Navigateurs (Escale Formation Technique) par exemple afin de valider ou pas les options en suspends. Aussi nous avons rencontré quelques familles avec qui nous partageons:

1 – le même projet 

2 – un âge proche, donc des enfants à bord du même âge avec les mêmes besoins et interrogations.

3 – le budget dépend évidemment des choix effectués avant le départ: ceux qui ont tout vendu, ceux qui en garde un peu et donc les choix se balancent entre dépenser de suite une grosse somme ou prendre des alternatives (occasions, seconde main, éviter les produits phares etc…). Dans tous les cas, même si nous serons alors moins extravagants que le 1er profil décrit, les options restent nombreuses pour un projet au long cours, et chacun voudra que son voilier soit non pas le plus beau, le plus rapide, mais:

1- le mieux adapté à son futur environnement

2- le plus « secure » pour sa famille

3- le plus joli « pimp » s’il reste du budget pour se reconnaitre de loin, et ajouter une touche personnelle qui nous ressemble.

https://www.neel-trimarans.com/fr/gamme/neel-43/galerie-neel-43/

Quelques explications ci-dessous concernant nos choix:

Voiles: 1x GV à corne lattée sur chariot,  1x Génois Dacron sur enrouleur avec bande UV, 1x Spinaker asymétrique avec chaussette et 1x Trinquette sur emmagasineur pour le gros temps elle ferait office de Tourmentin; pour l’instant pas de place pour un « fancy » parasailor et évidemment de quoi réparer, suite à notre dernière formation « voilerie »!

Panneaux Solaires: 700W sur 6 panneaux. Nous pourrons toujours en rajouter deux si nous sommes limités malgré nos efforts de réduction de consommation à bord 🙂

Pas d’éolienne pour l’instant (l’installation n’est pas simple à l’arrière compte tenu de la longueur de la bôme, à moins d’en prendre une qui se monte sur le mat mais donc les caractéristiques sont bien moins intéressantes… à suivre…), ni hydrogénérateur, car nous serons plus souvent au mouillage qu’en navigation …enfin j’espère!

Convertisseur 220V/12V 3000W pour nos petits équipements: 1x ordinateur, 1x tablette, 1x téléphone…et … 1x thermomix! il parait que c’est minimaliste et que ça remplace des dizaines de robots 😉

Désalinisateur en 12V – débit 100L/Hr, le bateau peut accueillir jusqu’à 10 personnes.

Propulseur d’étrave, obligatoire à mon sens bien qu’il s’agisse d’une option!… pour les manoeuvres de port.

Chauffage Webasto: on ne sait jamais si on se perd trop au sud!!!

4ième + 5ième cabines dans les pointes avant pour nos coéquipiers, famille, amis! 10 couchages au total (incluant le carrée convertible).

Tente de cockpit amovible pour agrandir l’espace carré-cockpit et assure une sécurité supplémentaire à l’arrière (pluie, vague).

Centrale de navigation B&G – VHF/AIS et écran 9 » à la table à carte seulement, la tablette servira de répétiteur au poste de barre avec Navionics ou autres applications.

Radar B&G pour le brouillard… même si j’espère ne pas me retrouver sur un rail avec du brouillard! et surtout pour avertir d’éventuels conteneurs, OFNI divers, ou iceberg!…définitivement trop au sud ou trop au nord!

Iridium Go pour les fichiers météorologiques en navigation hauturière, et appels.

Routeur 3G/4G (incl. modem wifi) jusqu’à 25MN) + antenne amplificateur Wifi (jusqu’à 6MN) Digital yacht pour assurer les liaisons au port, au mouillage et pour travailler avec un débit slowlife mais pas trop trop! On a une Douala à bord je le rappelle (@audreydoula)

Winch non électrique, mais musculaire comme le vélo…sujet qui m’irrite 😉

Annexe highfield – 6V, pour transporter la joyeuse tribu

– Enfin 2 siège suédois sur les pointes avant, non pas pour rejouer le Titanic en duo ou le romantiques au clair de lune… mais pour fermer complètement l’avant du bateau avec des filets anti-chutes (déjà prévus sur babord/tribord +-25m au total) accrochés à des chandeliers US s’il vous plait (15cm plus haut que les traditionnels).

Et pour le look, Audrey s’est investit à fond 🙂

Flexiteck pour le cockpit: très beau, mais pas donné! par contre idéal pour l’entretien et la protection.

– Stickers très fleur bleue! pour « customiser » les coques babord/tribord, on parlera de la couleur plus tard…assortie au Spi: le choc des photos

– Stickers sur le lazybag assortis pour faire découvrir notre aventure au port @sailandsurfwiththeplanet!

Vous l’aurez compris, pas de « pack » carbone pour nous 😉 la dolce vita en trimaran sera déjà beaucoup trop rapide! Globalement comme vous l’avez noté, notre mantra est l’inverse de « qui peut le plus peut le moins »! mais plutôt « le mieux est l’ennemi du bien » ! On finira par une petite citation 🙂 

Le temps du voyage est un présent, l’important se vit ici et maintenant. Se réapproprier l’instant présent qui tend à nous échapper, réapprendre à ne rien faire pour mieux se rendre disponible »

Franck Michel

PS 1: Nous ferons dans quelques mois une vidéo, une fois passée la mise à l’eau pour revenir sur ces choix et les (re)valider.

PS 2:Evidemment, la personne qui vous vend le bateau (PRO ou Particulier) et qui donc le connait (très) bien, ou du moins est censé… saura aussi vous aiguiller dans ces choix et vous donner un avis technique primordial => On remercie donc ici au passage Maxime Vedrenne (MV Yachting, La Rochelle), pour sa patience et ses conseils de PRO et de marin averti!
On remercie aussi au passage, les TDmistes, Kumbaya, l’Ancreetlesvoiles pour leurs précieux conseils ou vidéos.

A très vite,

Articles recommandés

1 commentaire

  1. […] ce long préambule, suite à l’engouement de l’article sur les options et choix du voiler, voici la suite de nos équipements d’aventuriers […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

EnglishFrenchSpanish
%d blogueurs aiment cette page :